Post header

7 aides aux créateurs d’entreprise pour bien démarrer

Title bar

Comment bénéficier de soutien et lancer un business sans crainte

 

Si l’indépendance fait aussi peur aux salariés, c’est surtout parce qu’ils ont peur de perdre leur chère sécurité. Mais démarrer votre business, ça ne veut pas dire jouer la tête brûlée et vous mettre en danger ! Ça veut dire adopter la bonne tactique pour arracher votre place parmi les grands. Et bonne nouvelle : il existe de nombreuses aides auxquelles vous pouvez prétendre quand vous créez votre propre entreprise. Alors je vous explique comment profiter de ces soutiens bienvenus et mettre de côté vos craintes pour de bon.

 

L’ACCRE, aide n° 1 des créateurs d’entreprise

 

L’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise (ACCRE) est l’aide la plus importante dont peut bénéficier un auto entrepreneur. Grâce à l’ACCRE, vous êtes exonéré de 75 % des cotisations sociales la première année d’activité, 50 % la deuxième et 25 % la troisième ! Si vous étiez sans emploi, vous êtes sans doute éligible, mais n’hésitez pas à vérifier la liste des bénéficiaires(https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11677) pouvant prétendre à l’ACCRE.

 

Vous voyez, créer son entreprise n’est même pas aussi risqué que vous le pensiez.

 

La demande d’ACCRE a lieu directement au moment de créer votre entreprise, auprès de votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Si vous avez oublié de le faire ou que vous ne connaissiez pas le dispositif, pas de panique. Vous avez 45 jours après le début de votre activité pour en faire la demande. On vous demandera simplement d’envoyer quelques documents, des justificatifs de votre situation actuelle.

 

Démarrez votre entreprise avec un capital grâce à l’ARCE

 

Vous étiez au chômage et vous décidez de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Grâce à l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE), vous pouvez toucher 45 % des droits auxquels vous étiez encore éligibles, sous forme de capital, pour financer votre projet. Cette aide est idéale, par exemple si vous avez besoin d’investir dans un peu de matériel pour démarrer votre entreprise.

 

Notez bien que vous recevrez cette aide en deux temps :

 

- La première partie dès que vous aurez obtenu l’ACCRE

- La seconde six mois plus tard.

 

Comprenez bien qu’opter pour l’ARCE revient à renoncer à vos allocations. Cependant, si vous décidiez de fermer votre entreprise quelques mois plus tard, vous pourriez toujours recevoir vos ARE restants si vos droits sont maintenus à ce moment-là.

 

 

Comment continuer à toucher vos allocations chômage d’aide au retour à l’emploi ?

 

Vous n’avez pas besoin d’investir et vous avez déjà toutes les ressources nécessaires pour commencer à travailler ? Alors vous n’avez pas spécialement besoin de capital. Par contre, vous n’allez pas dénicher immédiatement vos premiers clients et les premiers mois d’activité sont souvent les plus difficiles.

Heureusement, si vous aviez des droits ouverts à Pôle Emploi, vous pouvez continuer à toucher vos allocations(https://www.pole-emploi.fr/candidat/les-aides-financieres-a-la-creation-d-entreprise-@/article.jspz?id=60775) durant 15 mois au maximum. Vous devez déclarer tous les mois ou trimestres le montant de vos recettes et l’allocation que vous toucherez viendra les compléter proportionnellement. C’est-à-dire que vous devez soustraire de vos allocations mensuelles 70 % de vos nouveaux revenus.

 

Donnez à votre entreprise les moyens de réussir avec le parcours NACRE

 

Depuis 2009, le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE) peut vous donner un coup de boost au démarrage de votre business. Il s’agissait initialement d’un prêt à taux zéro financé par l’État, pour un montant compris entre 1000 et 10 000 €. Depuis 2016, le dispositif est géré au niveau régional : vérifiez ce qui est réellement proposé près de chez vous ! C’est une excellente solution si vous avez besoin de fonds supplémentaires pour démarrer du bon pied.

 

Une condition cependant : pour bénéficier du prêt NACRE, vous devez également souscrire à un emprunt auprès d’une banque pour une somme équivalente ou supérieure. Généralement, vous profitez également d’un véritable accompagnement qui vous aide à monter votre projet initial, définir votre business model puis à faire croître votre entreprise.

 

Découvrez l’aide réservée aux personnes handicapées

 

Vous êtes en situation de handicap et vous :

 

- Bénéficiez de l’obligation d’emploi

- Êtes titulaire d’une carte d’invalidité

- Recevez l’allocation adulte handicapé (AAH) ?

 

Alors vous pouvez profiter des différentes aides de l’Agefiph (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) pour créer une société. À la clé : un accompagnement pour la création d’un projet viable, des formations, une aide au déplacement… Je vous conseille de contacter l’Agefiph avant de démarrer votre projet de création d’entreprise : vous bénéficierez des conseils et de l’aide d’un interlocuteur privilégié.

 

Mesdames, bénéficiez vous aussi d’une aide dédiée !

 

Malheureusement, les femmes sont encore sous représentées parmi les dirigeants d’entreprise. Le dispositif FGIF (Fonds de Garantie à l’initiative des Femmes) est là pour changer la donne en apportant un soutien aux entrepreneures qui auraient besoin de se faire aider.

 

Si vous êtes une femme, profitez de cette aide qui sert avant tout à faciliter l’accès à un crédit bancaire grâce à la garantie du FGIF. Vous pouvez vous renseigner auprès des plateformes locales Initiative France ou en vous adressant à la mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité.

 

Comment trouver des investisseurs pour devenir chef d’entreprise ?

 

Concevoir son business plan, trouver des investisseurs, emprunter des fonds, la recherche de financements… Toutes ces actions semblent parfois compliquées lorsque l’on commence tout juste à monter son entreprise. Pour avancer en toute sérénité, je vous conseille de vous adresser aux différents organismes d’accompagnement implantés dans votre région. Pour les trouver, demandez conseil à la chambre de commerce ou à la chambre des métiers la plus proche de chez vous.

 

France Initiative, France Active, le Réseau Entreprendre, services de microcrédit… ces organismes ont pour objectif de vous donner les moyens de réussir et de mener à bien votre projet professionnel. Certains proposent des prêts d’honneur qui vous permettent d’utiliser des fonds utiles pour créer une entreprise ou pour investir sans devoir payer d’intérêts. N’hésitez pas à contacter ces réseaux pour savoir comment chacun serait à même de vous aider. Nouer ces relations est aussi excellent pour votre réseautage !

 

Vos craintes sont dissipées ? Dirigez votre propre business dès aujourd’hui !

 

Avec autant de dispositifs existants prêts à vous accompagner, vous devez déjà vous sentir rassuré. C’est le cas ? Tant mieux, car on va pouvoir commencer les choses sérieuses ! À travers ma formation, je ne vous propose pas une méthode miracle pour gagner beaucoup d’argent. Mais je vous invite à bosser dur pour vous libérer, à enfin générer des bénéfices pour vous plutôt que pour votre patron. Je vous ai montré que vous n’avez plus à avoir peur d’entreprendre, parce que vous ne serez pas seul. Allez-vous faire le second pas ?