Post header

Les 5 grandes différences entre salariat et entrepreneuriat

Title bar

Connaissez-vous les avantages (et inconvénients) à devenir chef d’entreprise ?

 

Vous voulez changer de vie et lancer votre propre business. Mais voilà, vous en êtes encore à peser le pour et le contre. Je vous aide à lister les avantages et inconvénients à être salarié ou à la tête de votre propre entreprise. Voici les 5 principales différences entre le salariat et l’entrepreneuriat que j’ai découvertes au fil des années.

 

1. Comment entrepreneuriat rime avec sécurité de l’emploi

 

Commençons par une différence qui est en fait le principal avantage du salariat à mes yeux : la sécurité. Être employé, c’est être protégé par un contrat. Même si vous n’êtes qu’en CDD, votre situation est toujours encadrée par le Code du travail.

 

Et c’est sans parler de la couverture sociale. Vous perdez votre boulot ? Selon votre situation vous pouvez avoir droit à des indemnités. Et dans tous les cas vous pouvez toucher le chômage en attendant de trouver un nouveau poste.

 

Bref, vous savez ce qui vous attend à plus ou moins long terme.

 

Quand on est indépendant, on ne sait pas de quoi sera fait demain.

 

Allez-vous tout casser ou votre entreprise va-t-elle couler ? Impossible à dire. Vous pouvez contrôler vos opérations de communication et votre démarchage, mais vous ne pouvez pas en prédire avec précision les retombées.

 

2. Ne vous lancez pas dans l’entrepreneuriat si un revenu fluctuant vous fait peur !

 

Cette différence découle directement de la précédente. Chaque mois de son contrat, le salarié sait exactement combien il va toucher : il n’y a aucune surprise à avoir. Ne pas avoir peur du lendemain est un vrai confort pour certains.

 

Mais que se passe-t-il quand votre patron commence à facturer le triple et que sa boîte connaît un bond de croissance ? Si vous êtes salarié… Pas grand-chose.

 

Au mieux, vous aurez droit à une prime d’intéressement en fin d’année, le reste part directement dans la poche de votre patron ! Pour le reste, vous pourrez tenter de demander une augmentation lorsque vous aurez acquis quelques années d’ancienneté.

 

Bref : vos prétentions sont limitées.

 

Pour l’entrepreneur, les choses sont bien différentes. Le montant de son revenu est potentiellement INFINI !

 

Attention avant de rêver : si vous lâchez trop de lest et croyez que tout est gagné d’avance, vous pouvez aussi vous retrouver avec moins d’un SMIC à la fin du mois. En lançant votre boîte, vous pouvez devenir riche. Mais pour cela, il va falloir bosser.

 

3. La liberté, la plus grande des différences entre le salariat et l’entrepreneuriat

 

La grande différence entre une vie d’entrepreneur et une vie de salarié, c’est la liberté.

 

L’indépendant est totalement libre de ses choix. Du côté des employés au sein d’une boîte, tout peut très bien se passer si vous vous entendez avec vos supérieurs et avec vos collègues. Mais dans le cas contraire…

 

Fuir la hiérarchie et les conflits que cela implique, voilà sans doute la motivation première de beaucoup d’entrepreneurs !

 

La fin de la subordination implique une contrepartie : l’entrepreneur est aussi libre de se planter complètement !

 

Quand on est employé, il est facile de critiquer les choix de son patron, l’organisation d’un service ou la dernière campagne publicitaire de la marque. Mais être responsable de sa propre boîte, c’est être celui qui a le dernier mot.

 

Vous avez tout investi dans un nouveau projet et vous avez fait un bide complet ? Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous !

 

C’est pourquoi il est important, quand on entreprend, de savoir bien s’entourer. Avoir de bons conseillers à portée de main peut vite devenir vital. Lorsque je partage avec vous mes erreurs de débutant, c’est pour vous faire gagner du temps.

 

4. Quelles différences au niveau de l’organisation du temps ?

 

Quand on travaille pour un patron, on n’est pas maître de ses horaires. Quand on a de la chance, on peut choisir de bosser à temps plein ou à temps partiel. Mais un employé n’arrive pas toujours à poser ses congés quand il le voudrait. Pas évident non plus de faire des heures supplémentaires seulement quand on est disponible.

 

Au contraire, le chef d’entreprise est complètement libre d’organiser son emploi du temps comme ça l’arrange. Il veut libérer sa matinée ? Pas de soucis, il peut très bien travailler en soirée pour compenser. Synchroniser ses vacances avec celles de la famille ? Un jeu d’enfant !

 

Mais gardez à l’esprit que si vous lancez votre propre boîte, vous allez surtout arrêter de compter vos heures. Très souvent, les indépendants travaillent beaucoup plus(https://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/1194183-horaires-travail-freelance-selon-randstad/) que les salariés ! Eh oui, la réussite ne découle que d’un travail acharné.

 

Mais vous savez quoi ? On le fait avec PLAISIR ! Car il n’y a rien de plus satisfaisant que de travailler à sa propre réussite et de générer sa propre richesse.

 

5. Osez l’entrepreneuriat et devenez multitâche

 

Il y a une différence entre le salariat et l’entrepreneuriat que je n’avais pas anticipée avant de créer mon entreprise : les travailleurs indépendants sont des professionnels super polyvalents.

 

Si vous adorez arriver au bureau où vous n’avez plus qu’à mettre les pieds sous la table et allumer votre ordinateur, vous n’êtes pas fait pour devenir indépendant. Personne ne va vous dire ce que vous avez à faire chaque jour, personne ne va vous prémâcher votre emploi du temps et personne ne va résoudre vos problèmes à votre place.

 

Être capitaine de son propre navire, c’est être libre, mais c’est aussi assumer toutes les responsabilités de cette liberté. Et il n’y a rien qui me fasse me sentir plus heureux que d’avoir osé entreprendre !

 

Pour faire marcher votre micro entreprise, vous allez devoir acquérir plein de savoir-faire et cumuler plusieurs casquettes. Au-delà de votre cœur de métier, vous allez toucher au marketing, à la comptabilité, au domaine juridique et peut-être rapidement devoir gérer des ressources humaines.

 

Terminé les tâches répétitives et mécaniques ! La gestion d’entreprise n’est pas une science exacte. Vous voulez devenir votre propre patron ? Soyez prêt à relever chaque jour de nouveaux défis.

 

Adoptez le point de vue d’un dirigeant d’entreprise

 

Finalement, la plus grande différence entre un entrepreneur et un salarié est peut-être une différence d’état d’esprit.

 

Si vous aimez les horaires fixes, le salaire correct qui tombe sans surprise à la même date et faire ce qu’on vous dit sans réfléchir, alors vous devriez garder votre statut d’employé.

 

Mais si au contraire :

 

- Vous en avez marre qu’on vous donne des ordres et qu’on vous contrôle

- Vous ne voulez plus bosser pour la réussite de quelqu’un d’autre

- Vous avez compris que vous avez le potentiel de devenir riche et de sortir pour de bon d’une situation précaire,

alors, lancez-vous ! L’entrepreneuriat est fait pour vous et je vais vous aider avec une heure de formation gratuite à atteindre votre but.

Pour aller plus loin j'ai crée une vidéo sur les différences entre un salarié et un entrepreneur , abonnez vous à la chaine ;)