Post header

Entrepreneur : calculez quand toucher votre premier salaire

Title bar

Quand vous verser votre rémunération d’indépendant? Voici mes conseils

 

Perdre le confort d’un salaire qui tombe tous les mois simplement parce que vous avez été présent à votre poste fait peur. C’est peut-être même ce qui vous a empêché d’oser devenir entrepreneur plus tôt. La rémunération, quand on est indépendant, est vraiment au cœur de nos préoccupations. C’est donc normal qu’au moment de vous lancer la première question qui vous vienne à l’esprit soit : « quand vais-je pouvoir me verser mon premier revenu ? »

Quand et comment se rémunère-t-on quand on est entrepreneur?

 

Tout jeune entrepreneur se pose la question au moment de lancer son entreprise : « à partir de quand vais-je gagner de l’argent ? » 

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, dans une entreprise la rémunération du dirigeant est souvent le dernier problème pris en considération. Car les premiers revenus que vous allez réussir à décrocher ne correspondent pas du tout aux premiers revenus qui vont arriver jusqu’à votre poche.

 

La condition pour vous rémunérer ? Qu’il reste du bénéfice une fois toutes les charges réglées. 

 

On considère généralement qu’un chef d’entreprise peut passer un an sans sortir son premier salaire. Mais tout est relatif et dépend de nombreux critères comme du type d’entreprise que vous avez ouvert, de son statut, des moyens requis pour travailler… Vous n’aurez pas les mêmes dépenses si vous avez besoin d’un local ou si vous travaillez depuis votre logement personnel par exemple.

 

Pour estimer les revenus qu’il vous reste, déduisez du chiffre d’affaires :

 

- les charges de votre entreprise

- le loyer de votre local

- les frais liés à votre véhicule

- le coût de vos fournitures

S’il vous manque du matériel ou si vous prévoyez un plan de communication par exemple, pensez aussi à réserver une part de votre budget pour investir dans votre entreprise et la faire croître.

 

Ce n’est qu’une fois l’ensemble de ces frais déduits que vous saurez s’il vous reste suffisamment de bénéfices pour votre rémunération personnelle. Attention à ne pas piocher trop tôt dans les bénéfices ! Vous risqueriez de vous rendre compte un peu tard que vous n’avez plus rien pour régler vos cotisations…

 

Salaire d’entrepreneur : trouvez les formalités correspondant à votre statut

 

La procédure de rémunération dépend de la forme juridique que vous avez choisie pour votre entreprise.

 

Micro-entrepreneur? Recevez votre premier salaire en toute simplicité

 

Si vous avez choisi de débuter en micro entreprise, aucune distinction n’est faite entre le patrimoine lié à votre activité professionnelle et votre patrimoine personnel. La procédure est donc la plus simple qui soit, car vous êtes seulement soumis à l’impôt sur le revenu. C’est aussi le cas des Entreprises Individuelles, EIRL et EURL qui n’ont pas choisi une imposition à l’impôt des sociétés.

 

Dans ce cas, votre rémunération est très facile à effectuer et ne demande aucune formalité ni l’édition d’un bulletin de salaire. Vous devez simplement effectuer un virement de votre compte professionnel à votre compte personnel. Vous n’avez aucune déclaration à faire quant à votre rémunération réelle, car les bénéfices de votre entreprise sont considérés comme votre rémunération, peu importe comment vous choisissez de les utiliser.

 

En résumé, vous pouvez vous verser votre première rémunération dès que vous avez les fonds suffisants pour le faire.

 

SARL, EURL et EIRL : quel salaire pour ces entrepreneurs?

 

Si votre entreprise répond à l’un de ces statuts, vous faites partie des travailleurs non-salariés et le fonctionnement de la rémunération est assez similaire au point précédent. Cependant, vous devez déclarer les sommes que vous vous versez aux organismes sociaux pour le calcul de vos charges ainsi qu’aux impôts pour votre déclaration de revenus.

 

Si vous avez choisi l’impôt sur les sociétés, vous pouvez également choisir de vous rémunérer sous forme de dividendes. C’est possible une fois par an, une fois les comptes de l’exercice approuvés. La condition ? Que votre entreprise ait généré assez de revenus pour qu’il reste un bénéfice distribuable.

 

L’unique vrai salaire, celui des gérants salariés

 

Si vous avez choisi la SAS ou la SASU pour votre entreprise, vous êtes assimilé salarié. Cela signifie que vous allez bien recevoir un salaire et que vous devez éditer une feuille de paie, comme pour tout autre salarié.

 

Vous pouvez également opter pour les dividendes, ce qui peut être un bon choix avec ce statut juridique. Mais gardez à l’esprit que vous ne pouvez recevoir vos dividendes mensuellement, mais seulement une fois par an. Mieux vaut alors avoir une source complémentaire de revenus ou recevoir une somme suffisante à répartir sur l’année.

 

Profitez des aides de Pôle Emploi en attendant votre premier salaire!

 

Vous avez quitté un emploi salarié pour vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Alors vos droits au chômage sont sans doute ouverts. Si c’est le cas, profitez-en ! Ce peut être un véritable tremplin pour démarrer comme travailleur indépendant sans trop d’inquiétudes.

 

Même si vous n’êtes plus au chômage, puisque vous dirigez désormais votre propre entreprise, vous pouvez continuer à percevoir les aides de Pôle Emploi. Vous devez opter entre deux types d’aide financière :

 

- L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE) vous permet de toucher vos droits restants en deux fois. Vous recevez la première partie à la création de votre entreprise et la seconde 6 mois plus tard. C’est la meilleure option si vous avez besoin de fonds pour démarrer votre activité, pour investir dans du matériel par exemple.

 

- L’Allocation de Retour à l’Emploi correspond au maintien de vos droits. Vous continuez donc à recevoir une aide mensuelle. C’est l’idéal pour vous lancer en toute sérénité et chercher vos premiers clients sans stress. Vous pouvez ainsi facilement attendre la fin de votre première année d’exercice pour toucher les premiers revenus issus de votre entreprise. 

 

Des revenus commencent à entrer ? Chaque mois, le montant de vos allocations est calculé en fonction de vos gains réels. Vous recevez donc l’équivalent de vos droits actuels, moins le montant correspondant à 70 % des revenus issus de votre entreprise.

Le secret pour attendre votre premier salaire sans paniquer : anticiper!

 

Vous l’aurez compris, quand on se lance dans l’entrepreneuriat, l’attente avant le versement du premier salaire est avant tout une question de patience pour les indépendants. Voici un petit cadeau pour devenir entrepreneur : c'est une heure de formation offerte, je vous apprends l’importance d’établir un bilan prévisionnel pour votre entreprise. C’est une étape déterminante pour le succès de votre projet. Être conscient des dates et avoir des espérances réalistes vous permettra de mieux préparer le terrain avant de faire le grand saut.