Post header

Nourrir son mental d’entrepreneur, mes 5 astuces motivation

Title bar

Comment rester concentré et avancer coûte que coûte vers le succès?

 

Dans l’une de ses chansons, Dennis Deyoung affirme : « les vainqueurs sont des perdants qui se sont relevés et qui ont essayé une fois de plus ». Et c’est exactement ça : la persévérance ! La seule différence entre un entrepreneur à succès et celui qui échoue, c’est la motivation. Dans la vie, il y a ceux qui forgent leur mental, qui s’obstinent et continuent à avancer et ceux qui abandonnent. Je vous donne mes 5 meilleures astuces pour rester concentré sur votre objectif.

Astuce n° 1 : apprenez à maîtriser une motivation fluctuante

 

La motivation des entrepreneurs n’est pas une courbe ascendante, croyez-moi. Elle ressemble plutôt au profil des montagnes russes. On ne peut pas avoir envie de tout casser tous les jours, toutes les heures, c’est impossible. Mon astuce pour mieux gérer ces fluctuations va peut-être vous paraître absurde : je vous propose de l’accepter !

 

Acceptez ces moments où vous n’êtes pas au top et exploitez au maximum les heures où vous débordez d’énergie. Les salariés n’ont pas le choix d’être présents au boulot et de faire leurs heures. Mais quelqu’un qui reste toute la journée au bureau est souvent bien moins efficace que celui qui consacre quelques heures à sa tâche en y étant à 200 %. Pour cette raison, le télétravail ou les horaires flexibles(https://www.forbes.fr/management/teletravail-une-meilleure-productivite/) sont de plus en plus valorisés dans les entreprises. Vous gérez votre temps comme vous le voulez, c’est le grand avantage des indépendants. Alors, profitez-en !

 

Conseil n° 2 : prenez soin de votre mental en vous accordant des moments off

 

Cette deuxième astuce découle naturellement de la première. Pour réussir à vous focaliser sur votre travail, ces moments de pure concentration doivent être compensés par des moments totalement off. Beaucoup de nouveaux entrepreneurs ne savent pas couper et s’offrir de vrais temps de loisir. Résultat ? Ils ne sont jamais à fond et ils ne se reposent jamais vraiment non plus.

 

Le meilleur moyen de vous obliger à faire des pauses, c’est de vous inscrire à un club sportif ou de faire des activités à plusieurs. Si vos camarades comptent sur votre présence, vous aurez plus de remords à leur faire faux bond que si vous pratiquez une activité dans votre coin. Vous resteriez bien là toute la soirée, enfermé, à peaufiner votre business plan ? Pas de chance, à 18 h vous avez entraînement de handball ! Quand on a trop la tête dans le guidon, on n’est plus lucide. Votre cerveau a besoin de temps de relâchement pour fonctionner.

Tip n° 3 : séparez votre quotidien d’entrepreneur de votre vie personnelle

 

Si vous voulez rester fort mentalement, vous devez absolument apprendre à protéger votre sphère privée. Quand on débute, on est facilement tenté de ne pas compter ses heures, de poursuivre jusqu’à minuit, de ne pas prendre de pause déjeuner pour en faire toujours plus. Je vous recommande de vous imposer des horaires, comme si vous étiez un employé. Il s’agit simplement de ne pas dépasser excessivement des heures de travail normales.

 

Pour améliorer votre gestion du stress, vous fixer un cadre géographique peut être salvateur. L’entrepreneuriat me semble plus facile à gérer si vous travaillez dès le début dans votre propre bureau plutôt que chez vous. Vous pouvez profiter d’un espace de coworking pour démarrer. Avoir un cadre de travail concret vous permet à la fois d’être plus discipliné et efficace, mais aussi de déconnecter vraiment des problèmes pros quand vous rentrez à la maison.

 

Bonne idée n° 4 : entourez-vous de ceux qui boostent votre motivation

 

Cette recommandation va peut-être paraître cruelle à certains. Mais ces proches qui vous critiquent, qui répandent leurs mauvaises ondes, qui voient le négatif partout… oubliez-les et évitez de les voir ! Autant les amis et la famille peuvent être un véritable soutien, autant ils détiennent le pouvoir de vous miner le moral.

 

L’idéal ? Fréquenter un ou plusieurs autres entrepreneurs qui connaissent les mêmes difficultés que vous. En anglais, on parle de « work buddy ». Rien de tel pour garder un mental de vainqueur que d’avoir un soutien à ses côtés qui sait ce que vous pouvez traverser. Vous pouvez vous enrichir l’un l’autre de vos expériences personnelles, progresser ensemble et vous soutenir dans les moments difficiles. Cette relation de confiance permet également de ne pas fatiguer vos proches avec vos soucis professionnels !

 

Astuce n° 5 : protégez votre mental en restant focalisé sur vous-même

 

Si vous avez eu le courage de vous lancer dans votre propre aventure en montant votre business, vous avez un jour ou l’autre ressenti cette grande motivation qui vous donne la rage de vaincre. Oui, mais voilà, quand vous levez les yeux pour regarder les entrepreneurs autour de vous, vous ne voyez que de la réussite alors que vous, vous avez l’impression de faire du sur-place. Alors vous pensez que peut-être vous êtes moins bon qu’eux ? Peut-être que vous n’y connaissez rien ? 

 

Stop ! On arrête tout de suite les idées parasites.

 

Ce que vous vivez porte un nom : c’est le syndrome de l’imposteur. Je ne connais aucun entrepreneur qui n’a pas eu ce sentiment un jour ou l’autre. On vous a fait croire tellement longtemps que le succès n’était pas fait pour vous que vous en venez à douter de vous-même et de vos capacités. Mon conseil ? Arrêtez de vous comparer aux autres, éviter les réseaux sociaux pendant vos temps de travail. La confiance en soi implique de ne mesurer que ses propres progrès. Il n’y a qu’une seule personne à laquelle vous pouvez vous comparer : votre vous passé !

Comment réaliser qu’on est bien en train d’avancer vers son succès?

 

Je vous donne un dernier truc qui marche très bien lorsque vous vous découragez. Souvent, on arrête de lutter parce que la montagne des tâches qu’il nous reste à accomplir nous semble insurmontable. L’astuce ici consiste à changer de point de vue, ou plutôt à prendre du recul. Vous devez absolument décomposer la montagne en petites épreuves faciles à surmonter. Pour vous motiver et suivre votre évolution, organisez-vous à l’aide de l’outil de votre choix : une simple liste à puce, un bullet journal, Trello, comme vous voulez ! L’important, c’est de pouvoir rayer chaque tâche réalisée et rendre vos avancées mesurables.